Accueil > Réseaux > CLASSE CONFUCIUS : Un pas de plus dans l’internationalisation de Bourget (...)

CLASSE CONFUCIUS : Un pas de plus dans l’internationalisation de Bourget !

JPEG - 46.6 ko
Le DG du collège Bourget présente la plaque "Classe Confucius".

Le 30 janvier 2014, en présence de la consule générale de Chine à Montréal, madame Zhao Jiangping, et de Mme Meng Rong, directrice exécutive de l’Institut Confucius du Québec, le collège Bourget obtenait officiellement le statut de « Classe Confucius ».

En collaboration avec l’Université de Sherbrooke et le Collège Dawson de Montréal et en partenariat avec l’Université normale de Beijing, l’Institut Confucius a été créé pour promouvoir l’enseignement de la langue chinoise et favoriser les relations entre le Canada et la Chine, en offrant la possibilité d’acquérir une meilleure compréhension de la culture et de la civilisation chinoises.

JPEG - 108.4 ko
Le cheval, fabriqué par des élèves du comité UNESCO avec leur enseignante, Anne Ouellet.

À Bourget, quelques élèves suivent des cours de mandarin, d’autres découvrent diverses facettes de la culture et de l’histoire de ce pays avec des millénaires de tradition. Tous les ans, nous soulignons le Jour de l’An chinois, présentant diverses activités aux élèves. C’est lors de cette journée que le Collège a inauguré officiellement sa « classe Confucius ».

En astrologie chinoise, l’année 2014 débute sous le signe du cheval. Des élèves du comité UNESCO ont fabriqué un cheval sur lequel on a inscrit tous les noms du personnel et des élèves du collège Bourget. Des jeunes de la maternelle et de 3e année ont présenté un spectacle de chant en chinois et d’autres de la 2e année ont illustré une légende chinoise, en ont créé la musique pour ensuite la raconter devant les invités lors de cet événement.

Cette rencontre fut l’occasion d’échanger ensemble sur les perspectives de développement. D’ailleurs, lors du congé de Pâques, une douzaine d’élèves seront accueillis en Chine, d’autres y iront en camp d’été. Plus tard, ce sera à notre tour d’accueillir des élèves en provenance de Chine. D’autres projets sont à venir, c’est donc une histoire à suivre.